André-Jacques Auberton-Hervé – Chroniques d'une révolution industrielle

Image André-Jacques Auberton-Hervé – Chroniques d'une révolution industrielle

Son engagement en faveur des énergies vertes

Notre pays est à la pointe dans le secteur des énergies propres. Il l'a par exemple démontré avec l'organisation de la COP 21. André-Jacques Auberton-Hervé (site recommandé) appuie la création de fermes solaires dans différents pays. En plus de l’énergie solaire mise en œuvre dans les zones les plus ensoleillées, Soitec a développé son activité d'éclairage LED pour équiper plusieurs dizaines de gares françaises.

Pour assister les entrepreneurs, l’Europe doit prévoir des outils financiers plus puissants. André-Jacques Auberton-Hervé est parti de rien pour devenir un leader mondial dans le domaine de la microélectronique. Il sait combien les marchés financiers sont incontournables. Il applaudit la révolution 4.0 et les progrès technologiques qui vont avec. Selon André-Jacques Auberton-Hervé, élaborer des outils appropriés visant à soutenir ses champions est une obligation pour l'Europe pour concurrencer les premières puissances.

Un chef d'entreprise avisé

Grâce à son talent dans le développement industriel, l’effectif de la start-up fondée par André-Jacques Auberton-Hervé est multiplié par 500 en dix ans. En 1992, André-Jacques Auberton-Hervé fonde, en compagnie de Jean-Michel Lamure, la société Soitec. Des compagnies prestigieuses figurent parmi les clients de la start-up. Soitec doit sa réussite à sa faculté à passer d’un marché de niche à un marché de masse, à savoir celui des semi-conducteurs utilisés dans les consoles de jeu, les PC et l’informatique.

Un as de la communication et un visionnaire

Au travers de ses nombreux rôles, André-Jacques Auberton-Hervé porte ses idéaux avec enthousiasme. Membre du groupe de travail européen sur les technologies clés génériques, il se montre confiant en l’avenir. Il salue bien entendu le plan pour le développement de la microélectronique. Pour ses pairs, André-Jacques Auberton-Hervé est incontestablement un visionnaire.

Un étudiant au parcours exceptionnel

En 1986, à tout juste 24 ans, André-Jacques Auberton-Hervé devient docteur et participe à des colloques internationaux dans les domaines qu’il affectionne : le silicium et les semi-conducteurs. Il étudie ensuite sur les bancs de l’Ecole centrale de Lyon. A 23 ans, André-Jacques Auberton-Hervé voit ses recherches aboutir à de grandes innovations spatiales et militaires. Cela lui vaut d'être convié à une multitude de conférences scientifiques internationales.

Objets connectés, tablettes et téléphones portables dépendent tous des semi-conducteurs élaborés par l’entreprise d’André-Jacques Auberton-Hervé. L'énergie solaire et l'éclairage LED constituent des secteurs dans lesquels Soitec a aussi développé un savoir-faire, en dehors des disques en silicium. Afin d'assurer la solidité financière de Soitec, André-Jacques Auberton-Hervé fait des choix stratégiques.